La recherche médicale en médecine chinoise en Chine aujourd’hui.

A l’heure actuelle, la MTC s’inscrit dans un contexte médical pluriel de la Chine contemporaine.

Dans les années 2000, le gouvernement chinois a accru son soutien financier de manière conséquente pour développer les recherches en milieu industriel, universitaire et hospitalier.

Les études récentes en MTC sont régulièrement publiées dans des revues académiques chinoises, des revues internationales et aussi parfois dans la presse. Par exemple, des essais cliniques portant sur des traitements du SIDA sont menés depuis une vingtaine d’années en Chine et en Afrique dans le cadre de protocoles de MTC.

Dans les années 1990, la modernisation et la standardisation de la MCT ont abouti à une biomédicalisation accrue en grande partie résultant des politiques publiques volontaristes en matière de recherche fondamentale, de recherche clinique et de santé publique.

” Les essais cliniques en Chine connaissent un développement inégalé depuis les années 2000, période d’accélération du processus de mondialisation économique et culturelle et d’insertion dans le marché mondial de la santé. Le pays a très récemment intégré le système OMS d’enregistrement des essais cliniques (OMS, 2007) et les données chinoises peuvent, grâce à cet outil, être soumises au portail OMS de recherche sur internet : le Registre chinois des essais cliniques a été reconnu, en moins de deux ans d’existence, comme conforme aux normes préconisées par l’OMS. Dans ce contexte, des traitements du sida dont des traitements innovants sont testés en médecine traditionnelle et en biomédecine ” Évelyne Micollier

“En Chine, la recherche en médecine chinoise est principalement financée dans le cadre des programmes de recherche et développement des groupes pharmaceutiques chinois. Certains groupes produisent et commercialisent exclusivement des produits de médecine chinoise ; d’autres entreprises ne sont pas spécialisées et financent aussi la recherche en biomédecine et en médecine intégrée. Les protocoles de recherche biomédicaux peuvent in- tégrer des éléments qui relèvent de la médecine chinoise et inversement ceux de médecine chinoise des éléments de biomédecine. Les organismes d’État tels que le ministère de la Santé, celui de la Science et de la tech- nologie et celui de la Culture et du patrimoine contribuent également au développement de la recherche en médecine chinoise. ” Pierre Henry de Bruyn.

Références :

Évelyne Micollier (2011) , Éclairage sur la recherche médicale en médecine chinoise en chine aujourd’huiÉvelyne Micollier,  Revue d’anthropologie des connaissances 2011/1 (Vol. 5, n° 1), pages 41 à 70.

Pierre Henry de Bruyn, Evelyne Micollier. Diffusion institutionnelle de la medecine chinoise. Typologie des principaux enjeux. Perspectives chinoises, Armand Colin, 2011, pp.24-33. halshs-01069136

Découvrez la Formation certifiante en Acupuncture & Médecine Traditionnelle Chinoise du CIAMTC.

Complétez votre formation en MTC par une pratique clinique en hôpital universitaire (Chine).

Pour découvrir certaines études récentes en MTC :

Pour découvrir les études récentes ou vous abonner au Journal Of Acupuncture and Tuina Science : https://www.springer.com/journal/11726